Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Partenariat pour la réforme

Compact with Africa

Compact with Africa, © GIZ Tunesien

04.02.2020 - Article

L'Afrique est, depuis quelque temps, au centre de la politique étrangère allemande. Le Gouvernement allemand s'est engagé de diverses manières à soutenir le continent africain voisin, sous sa propre responsabilité en matière de sécurité et de développement.

L'Afrique est, depuis quelque temps, au centre de la politique étrangère allemande. Le Gouvernement allemand s'est engagé de diverses manières à soutenir le continent africain voisin, sous sa propre responsabilité en matière de sécurité et de développement. Le Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ) concrétise l'initiative „Compact with Africa“, adoptée par l'Allemagne lors de sa présidence du G20 en 2017, et ce par des engagements bilatéraux substantiels de fonds dans le cadre du „Plan Marshall avec l'Afrique“.

Au cœur de cette initiative se trouvent les „partenariats de réforme“ avec six pays actuellement. Le BMZ a déjà conclu un partenariat de réforme avec la Tunisie en 2017. En contrepartie des engagements de fonds, les pays se sont engagés dans des programmes de réforme ambitieux visant à améliorer le climat d'investissement - tant pour les entreprises africaines qu'européennes. Au cœur de la coopération: un dialogue politique étroit et des engagements mutuels fondés sur le partenariat. Les efforts de réforme africains sont accompagnés d'un soutien ciblé qui complète les contributions propres des partenaires.

La Tunisie, par exemple, a réformé et étendu son autorité de lutte contre la corruption afin de pouvoir traiter davantage de cas suspects. Le fonds de garantie des prêts de l'État a aussi été réformé afin que les banques puissent également financer les petites et moyennes entreprises et les Startups.


Si les mesures de réforme définies en commun au préalable ont été mises en œuvre avec succès, l'Allemagne verse au budget de l'État un financement dit de réforme (prêts de promotion) par l'intermédiaire de la Banque de Développement  KfW. Un premier versement de 100 millions d'euros a ainsi été effectué en 2019. En fonction de la poursuite des réformes dans le secteur bancaire et financier et de la modernisation de l'administration, jusqu'à 500 millions d'euros de prêts promotionnels de ce type sont actuellement en perspective.  Un mécanisme similaire est également disponible dans le cadre de la coopération au développement germano-tunisien dans le secteur de l'eau.

 

Retour en haut de page